L'Etude NutriNet- Santé dénonce la "dictature du poids"

Publié le par Florence Noël, diététicienne nutritionniste

L’objectif général de cette étude est de mieux évaluer les relations entre la nutrition et la santé et de comprendre les déterminants des comportements alimentaires. Il s’agit d’étudier, sur un large groupe de personnes vivant en France :

   - Les comportements alimentaires et leurs déterminants en fonction de l’âge, du sexe, des conditions socioéconomiques, du lieu de résidence, etc.

   - Les relations entre les apports alimentaires, l’activité physique, l’état nutritionnel et la santé. Tous les grands problèmes de santé seront étudiés, entre autre l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète, les dyslipidémies, les maladies cardiovasculaires, les cancers, etc.

    Le but de cette étude est d’identifier des facteurs de risque ou de protection liés à la nutrition pour ces maladies, étape indispensable pour établir des recommandations nutritionnelles permettant de prévenir le risque de maladies et d’améliorer la qualité de la santé de la population actuelle et des générations futures.

     

    De nouveaux résultats préliminaires de l'étude NutriNet-Santé portant sur l'acceptabilité et la perception des régimes amaigrissants  ont été rendus publics le 10 mai.

     

    Ils soulèvent notamment le problème de l'image corporelle dans notre société : une femme sur 3 et un homme sur 2 voudraient maigrir.

     

    Ils ont été nombreux à avoir déjà suivi un ou plusieurs régimes amaigrissants, dont 31 % un régime "commercial" type Dukan, Cohen, Mayo, etc. Ces régimes restrictifs sont moins bien tolérés, plus compliqués et plus frustrants et s'avèrent moins efficaces à long terme que les régimes basés sur les recommandations nutritionnelles.

     

     

    A méditer au présent et au futur ...

     

    Résultats

     

     

     

     

      

          

      

     

     

    Commenter cet article