Quelques conseils pour rester en bonne santé après 50 ans (article rédigé pour le magazine Vie Sénior)

Publié le par Florence Noël, diététicienne nutritionniste

Avec l’avancée en âge, le corps subit de nombreux changements. Ces quelques conseils vous aideront à conserver votre capital santé, et même, pourquoi pas, à adopter de nouvelles habitudes.

L’alimentation

Le seuil de la perception du goût s'abaisse, de façon plus importante pour le salé, puis l'amer, l'acide et enfin le sucré. La capacité à percevoir et différencier les odeurs diminue également.

Conséquence ? Les préparations étant perçues comme fades, l'appétit et le plaisir de manger s'amenuisent.

Un phénomène de « dysrégulation » de l'appétit peut apparaître : si la personne mange peu à un repas, elle ne rattrapera pas ce manque au repas suivant et vice-versa. Le risque est alors une perte de poids lente mais réelle, ou au contraire une prise de poids.

Conserver une alimentation variée et équilibrée est donc à la fois vital pour satisfaire les besoins de l’organisme (prévention des risques), et source de plaisir (maintien de la qualité de vie). On a longtemps cru que les besoins des seniors étaient inférieurs à ceux des sujets plus jeunes, ce qui est une erreur !

Prendre au moins un repas principal équilibré

Le repas du midi ou du soir est parfaitement équilibré si chacun des groupes d’aliments suivants est représenté :

- au moins une crudité (fruit ou légume cru)

- une cuidité (fruit ou légume cuit)

- une source de viande, de poisson ou d’oeuf

- une ou deux sources énergétiques (pain, céréales, féculents)

- un produit laitier

- des matières grasses

- des boissons

- du sucre ou un produit sucré.

Pour réveiller les papilles, n'hésitez pas à jouer sur les couleurs (rouge, vert, orange), les saveurs (aromates, épices, salé, sucré) et les textures (craquant, tendre, liquide).

L'importance de l'hydratation

Le corps est constitué d’environ 60 % d’eau, d’où l’importance de bien s’hydrater pour compenser les pertes. La déshydratation provoque la sensation de soif, mais peut aussi être à l’origine de maux de tête, d’une sensation de faiblesse, d’une désorientation, d’une perte de poids ou de crampes.

Boire suffisamment permet d’éliminer les déchets produits par l’organisme, de réguler la température corporelle et d’améliorer le transit.

Quelques conseils pour bien s'hydrater

Les besoins quotidiens sont d’environ 2 litres, mais peuvent varier selon les personnes, l’activité physique, la température extérieure…

Il faut donc penser à :

- boire 1 à 1,5 litre de boisson chaude ou froide sous la forme d'eau plate, pétillante ou aromatisée, de thé, de tisane, de jus de fruits « 100 % pur jus » ou de potages. Le reste est apporté par les aliments, certains étant plus riches en eau que d’autres : fruits, légumes et laitages ;

- boire en petites quantités, de nombreuses fois au cours de la journée et pendant les repas ;

- boire davantage quand il fait chaud, même si on n'a pas soif (la soif est un signe tardif de déshydratation) ;

- s’hydrater régulièrement en cas d’activité physique ;

- toujours emmener une petite bouteille d’eau avec soi.

Quid des boissons alcoolisées ?

Bière et vin ne sont bien sûr pas interdits, tant que l'on prend au maximum 2 verres par jour pour une femme et 3 pour un homme. Par contre et malgré les idées reçues, l’alcool déshydrate. Il faut donc compenser avec de l’eau !

Les multiples bienfaits d'une activité physique

L’activité physique diminue la pression artérielle, prévient l'ostéoporose et la prise de poids, est bénéfique pour le coeur, entretient la masse musculaire. Par ailleurs, elle stimule l’activité cérébrale, l'appétit et le transit intestinal.

Autre aspect non négligeable, elle fait du bien au moral et favorise le sommeil.

Toutes qualités fondamentales pour préserver l’autonomie des personnes !

Ainsi selon le type d’activité physique, des bénéfices s’observent sur l’endurance, la respiration, la coordination, l’équilibre, la souplesse, la confiance en soi, la concentration, la mémoire…

Le choix d'une ou plusieurs activités dépend bien évidemment des envies et des capacités de chacun.

On nous parle de régularité, mais il ne faut pas oublier le plaisir à pratiquer. Car là où il y a plaisir, il y a logiquement régularité !

Publié dans Bien-être

Commenter cet article